Menu

Vous trouverez sur ce blog des informations et des commentaires sur l'actualité dinardaise.

mardi 19 novembre 2019

Le Collectif des Dinardais Désenchantés est ... réenchanté

  

Kenji Miura

VLAN !

Le Collectif des Dinardais Désenchantés (CDD) est réenchanté par le coup... de baguette magique que vient de leur asséner Ramzi YASSA (directeur artistique du Festival de Musique de 2015 à 2018 )      - ( traité de petit pianiste à la ramasse par un "connaisseur" très renommé de Dinard ).

Grâce à ce petit professeur de la petite école de musique dénommée ÉCOLE NORMALE DE MUSIQUE (fondée par le petit Alfred CORTOT que sûrement la plupart des grands Dinardais ignore), l'un de ses protégés Kenji MIURA vient de remporter le petit concours LONG-THIBAUD-CRESPIN, l'un des concours mondiaux les plus prestigieux.


WAOU

Souvenez-vous de la prestation magnifique de ce jeune pianiste au Festival de Musique de Dinard en 2018. Ces petits élèves (tout comme George LI que Ramzi YASSA nous avait présenté au Festival de 2015) sont promis depuis à une petite carrière internationale.

Un seul mot : BRAVO à Maître YASSA et félicitations à tous ceux qu'il nous a permis de découvrir, d'apprécier et de porter la musique aux plus hauts sommets de la vie culturelle dinardaise.

https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/japonais-kenji-miura-remporte-le-concours-long-thibaud-2019-78599

La musique adoucissant les mœurs (en principe), chantons en chœur, l'un des thèmes charmants du film :


LA MÉLODIE DU BONHEUR : https://www.youtube.com/watch?v=UPnyBCpOzKc

A bon entendeur, salut.



C'est Kenji MIURA qui a dominé l'édition 2019 du concours Long-Thibaud-Crespin dédié au piano. A l'issue de la finale qui se tenait ce samedi 16 novembre à Paris sur la scène de l'Auditorium de la Maison de la Radio, le japonais de 26 ans a remporté le 1er Grand Prix Marguerite Long.

Voici la décision rendue par le jury du concours, présidé par Martha Argerich et vice-présidé par Bertrand Chamayou, qui a lui-même repensé la compétition. Le jury a également décerné à Kenji Miura, le prix de la meilleure interprétation du concerto, le prix Warner Classics lui permettant d'enregistrer un disque avec la major ainsi que la prix Harrison Parrot, lui donnant l'opportunité d'être représenté par l'agence artistique pendant un an.



George Li en 2015

Ne pas oublier le Festival International de Musique de Dinard 2015.

Maître Ramzi YASSA nous faisait découvrir George Li.

Révélé en 2015 au prestigieux Concours Tchaïkovsky, le jeune pianiste George Li, Américain féru de littérature française, a réalisé une entrée fracassante dans le monde très fermé des concertistes internationaux, voguant de récitals en concertos, de philharmonies en festivals.


Nous ne doutons pas que Claire-Marie Le Guay, la nouvelle directrice artistique du Festival de Musique de Dinard, nous fasse découvrir, elle aussi, les nouveaux talents de demain.

haut de page