Menu

Vous trouverez sur ce blog des informations et des commentaires sur l'actualité dinardaise.

mardi 17 septembre 2019

NEWQUAY - Le nouveau quartier de Dinard



L'action s'est déroulée dans un contexte politico-juridique  (Ouest-France, dans son édition du 12 septembre 2019 parle du "terrain de la gare a été au cœur d’un feuilleton politico-judiciaire"), entre 1999 - date d'achat du terrain de 4,3 hectares et 2019 - date de la pose de la première pierre d'un ensemble immobilier démesuré de 617 logements. Le projet a connu de nombreux recours visant principalement le prix de vente du terrain jugé trop faible (en dessous du prix fixé par les Domaines), puis, plus tard son obsolescence (un projet immobilier vieux de plus de 10 ans).

Ces recours avaient pour objet : garantir les intérêts des Dinardaises et des Dinardais.

Le projet

1 - Construction de la médiathèque pour un coût de 7 millions €uros (3 fois le prix estimé en 2012) payés par la ville de  Dinard

2 - Réalisation d'un parking souterrain de 150 à 200 places, qui sera payé par la ville de Dinard (le projet initial, prévoyait un parking souterrain de 400 places à la charge du promoteur ; le contrat a été modifié un peu plus tard au détriment de la ville de Dinard).

3 - Construction de 617 logements réalisés  en 3 phases (durée des travaux environ 10 ans selon Ouest-France)

4 - Réalisation d'un ensemble commercial de 3500 m2


Paiement du terrain sur 7 ans

Dinard devra attendre 7 ans pour recevoir la totalité du prix du terrain vendu à tempérament

La vente à tempérament est une expression désignant un type de vente où le vendeur accorde des facilités de règlement à l'acheteur

La ville de Dinard recevra 14 millions € TTC de façon échelonnée, jusqu'en 2026.

7 ans pour recevoir la totalité du prix de vente. Prix fixé  il y a 15 ans.

NE PAS OUBLIER : La ville de Dinard a également payé la dépollution du terrain (actée en 2013).

 Extrait du journal Ouest-France du 13 septembre 2019


Vous avez dit bizarre, comme c'est étrange ...

d'après Ouest-France


Où sont passés les 2 logements qui manquent ?



Le projet, est-ce vraiment une bonne opération pour Dinard ?

... on peut se poser la question :

1 - Concentration    

Ce projet de 617 logements est démesuré pour la ville de Dinard qui compte 10 000 habitants répartis sur 784 hectares (surface de la ville ) ( 12,75 habitants à l'hectare ou 1275 au km2 ) auxquels s'ajouteront 1 000 nouveaux habitants répartis sur 4,3 hectares (surface du terrain de la gare).

A raison d'1,6 habitant par logement construit (hypothèse basse) - le projet en compte 617 ;  on peut affirmer que 1000 nouveaux habitants vivront sur les 4,3 hectares.

1,6 x 617 = 1000  ( 232,50 à l'hectare ou 23250 au km2 ).  Densité environ 20 fois supérieure à la densité normale de Dinard.

2 - Nombre d'automobiles à prévoir

Environ 1000 à 1200 nouvelles voitures devront rouler et stationner dans les rues fatiguées et détériorées de Dinard

3 - Voie verte condamnée

On oublie l'emprise de la voie verte (ex voie du chemin de fer) barrée par un immeuble à construire, à la charge du département, pour relier Dinard aux remparts de Dinan.

4 - Vente du terrain à tempérament sur 7 ans

Voir plus haut

5 - Investissements préalables

Ce projet conçu en 2003 n'est pas valable puisque sa réalisation génère des investissements préalables excessivement lourds pour la commune (dépollution, parkings souterrains, recalibrage de l'assainissement existant ...)

6 - Imperméabilisation du sol

Aujourd'hui, quand il pleut (c'est rare à Dinard mais ...) l'eau de pluie pénètre dans le sol.

Demain, le sol sera imperméabilisé par les immeubles construits, les parkings aériens et les nouvelles rues qui seront nécessaires. L'eau de pluie ruissellera pour partie, empruntant les pentes naturelles vers la mer, une autre partie sera canalisée vers les réseaux séparatifs qui font tant défaut à Dinard.

7 - Raccordements aux réseaux d'assainissement (eaux de pluies et eaux usées)

Les réseaux d'assainissement existants ne sont pas séparés dans bon nombre de rues (en 2016, pas moins de 39 kilomètres étaient à refaire), ils sont bien souvent engorgés car sous dimensionnés. Avec l'apport de 617 logements et l'imperméabilisation des sols il sera nécessaire d'effectuer ces travaux de recalibrage longs et coûteux, payés par la ville de Dinard.

8 - Projet qui rapprochera le quartier de Saint-Alexandre du centre-ville !!!

Quelle belle image pour nous faire avaler des couleuvres. Bien au contraire.

9 - Projet écologique ?

Il suffit de regarder l'ensemble du projet.

Le réchauffement climatique, une urgence. Ce programme est d’un autre temps, sans géothermie, sans bio masse, sans énergie positive ,sans paroi végétalisée, à l’encontre de ce qui est bon pour sauver la planète.


10 - Des résidence secondaires pour l'essentiel

>  Les jeunes couples, les primo accédants ne pourront pas investir dans ce nouveau quartier, le prix sera très certainement dissuasif. Obstacle majeur pour le rajeunissement de la population.

>  Les Dinardais ayant les moyens financiers qui achèteront ne viendront pas habiter le quartier, ils possèdent déjà une villa à proximité de la mer ou du centre historique. Ils achèteront pour investir, pour louer aux mois de juin, juillet, août et septembre.

>  Des Parisiens, des Rennais, des étrangers achèteront pour venir passer de merveilleuses vacances à Dinard.

>  D'octobre à mai les volets seront fermés, le quartier sera désert.

>  Une grande partie de ces logements viendra grossir le parc des résidences secondaires qui est déjà de 50%, voire plus.


aimerait se tromper

Beaucoup de Dinardais redoutent d'avoir à payer longtemps ce projet trop grand et dépassé pour Dinard. Trop tard, le mal est fait.


Nous l'avions déjà signalé



  



<< SAUVONS DINARD >> 

disaient-ils

Rien est moins sûr avec ce programme immobilier démesuré.



Les Dinardais Désenchantés et Outragés nous écrivent pour un tout autre sujet


haut de page