Menu

dimanche 30 octobre 2016



Le collectif "Sauvons Dinard" espérait rassembler 300 à 500 manifestants pour demander la démission de madame le maire de Dinard. Ils ne furent que 150 environ, contestataires et badauds confondus. Il a été facile de les dénombrer, leur vidéaste attitré (24h/24 7j/7) a mis en ligne un panoramique montrant le rassemblement place Rochaïd, près du marché (il suffit de compter les personnes qui applaudissent).

La presse avait chaussé des lunettes à double foyer, elle en dénombrait 350.

Une compagnie de petits soldats

Les généraux n'étaient pas là, seuls les petits soldats, accompagnés de quelques mercenaires des communes voisines, scandaient : démission, démission, sauvons Dinard, sauvons Dinard. Il a même été entendu un irresponsable donner des leçons d'économie concernant la réalisation d'un parking. Cerise sur le gâteau, une sorcière s'agitait dans les rangs, halloween approche.

Si besoin était, avec tous ces "démocrates", Dinard serait-elle sauvée ?

La minorité a atteint le fond mais elle creuse encore. (C'est bien pour un parking souterrain).

Dinard est bien gérée

Dinard, se redresse depuis 2 ans 1/2 grâce au travail acharné et quotidien de l'équipe en place concernant les finances et les éléments structurels nécessaires pour sécurité, la salubrité et le bien être des habitants. Tous ces rassemblements, tous ces tracts, toute cette haine : du ''savonnage de planche''.

Tenter de diviser la majorité, insulter madame le maire, mentir effrontément aux Dinardais, voilà ce qui anime cette opposition.



haut de page