Menu

mercredi 16 janvier 2019

2019 : année préélectorale ...

... les fakes news ressortent

Depuis 2017 Dinard est apaisée ...

 ... clamait la nouvelle équipe municipale, faisant croire que madame Martine Craveia-Schütz et son équipe étaient à l'origine des turbulences observées lors de sa trop courte mandature.

... Dinard libérée, tel était le nom d'une liste électorale en 2017.

Libérée de qui, libérée de quoi ?




D'avril 2014 à avril 2017, l'opposition a violemment contesté ...

... souvent de manière antidémocratique, les différents projets de la municipalité de madame Craveia-Schütz.

Il s'agissait de << SAUVONS DINARD>>  Initié par Deslandes le premier adjoint qui déclarait plus tard dans la presse


Place du marché


Devant la mairie : manifestation organisée par les élus de 2017


Jean-Claude Mahé

Bruno Deslandes

Fabrice Le Tocquin

Jean-Louis Vergne

            &

   Gilles et John




Sur les réseaux sociaux, en particulier la " Gazette de Dinard "

Parfois  d'une extrême violence.

L'auteure de cette affiche odieuse se reconnaîtra.

Elle se manifeste encore, tous les jours  ; elle a des idées sur tout. Un puits de science






Plusieurs dizaines de posts (billets) critiquaient, insultaient madame Martine Craveia-Schütz tout au long de sa trop courte mandature.


Sans oublier les articles des différents correspondants des presses locales toujours désagréables, souvent mensongères envers MCS  


Que faisait donc madame le maire de Dinard de 2014 à 2017, pour soulever tant de colère, tant de haine ?

> Sans doute les projets différents : passer du bling bling au redressement de la ville ... après 25 ans de laisser aller.

> Une façon de manager dans le plus profond respect des textes, des lois, du bon sens, du redressement financier.

 

 1 €uro dépensé = 1 €uro utile


Évidemment les projets et actions étaient différents de ceux des mandatures précédentes. Durant 25 ans (1989-2014) l'absence de travaux structurels tels l'assainissement, l'entretien des rues, du patrimoine de la ville et des bâtiments publics, les dépenses  de fonctionnement très au-dessus de la moyenne, avait plongé Dinard dans le rouge. Une dette de 27 millions €.


Les actions avaient pour objectifs :

 

 >  assainissement des finances et de l'endettement (dette réduite de 4 millions € en 3 ans)

réalisation de travaux structurels  (Il restait environ 40 kilomètres de séparation des eaux de pluies et des eaux usées à réaliser).

réalisation de travaux liés à la sécurité (les abords du collège du Bocage et des pistes cyclables de sécurité)

projets relatifs aux déplacements doux  (de la voie verte vers le centre ville et les différentes plages)

 >  projets concernant le tourisme estival et le tourisme d'affaire  (projet Vivaldi)

réhabilitation du patrimoine dinardais  (Manoir de Port-Breton, Villa les Roches Brunes, Villa Eugénie, ... )

>  réhabilitation du Palais des arts, de la piscine olympique, ...

piétonnisation des rues du centre-ville et amélioration du stationnement.

>  ...

Rien à voir avec les actions des mandatures précédentes.


aimerait faire comprendre aux nouveaux lecteurs, aux nouveaux Dinardais que les travaux et actions menés de 2014 à 2017 étaient remarquables, tous destinés à la collectivité de Dinard et non pour satisfaire des intérêts particuliers



Non, monsieur Mahé, il n'a pas fallu ramener le calme 



Votre équipe actuelle a semé le trouble de 2014 à 2017

>  Le calme est revenu lorsque vos amis de la Gazette de Dinard ont cessé de poster des rumeurs, de fausses nouvelles, des commentaires ignobles ...

>  Ne pas oublier que certains élus ont fait venir de Rennes et de Saint-Malo des responsables syndicaux Sud pour vociférer à tue-tête et frapper violemment les fenêtres de la salle des conseils municipaux, empêchant le déroulement serein de ces derniers, par deux fois.

Petite anecdote : à cette époque, aucun employé municipal n'adhérait à ce syndicat.


A lire ou relire les billets suivants :

Il faut que ça cesse !

Déclaration du 1er adjoint

Dinard apaisée

Travaux réalisés 1

Travaux réalisés 2

Bec de la vallée

Lire aussi "Les Dinardais indignés"


haut de page