Menu

samedi 19 novembre 2016

Communication de madame le Maire de Dinard ...

Intégralité du communiqué adressé à la presse le 10 novembre 2016

Communication de Martine Craveia Schütz, Maire de Dinard.

Vous trouverez ci-dessous l'intégralité du communiqué que j'ai adressé à la presse. vous allez pouvoir constater par vous mêmes comment l'information est traitée. A vous de juger.

Attaques violentes et injurieuses

La situation politique à Dinard, soumise actuellement aux attaques violentes et injurieuses d'une minorité sur les réseaux sociaux, la présence sur le marché d'un noyau appelant la municipalité à la démission, m'amènent à m'exprimer clairement et sincèrement sur le travail, les difficultés et les résultats obtenus grâce à l'action de l'équipe municipale associée à celle des agents de la Ville.

Le moment est venu de rappeler :
que notre liste a été élue le 30 mars 2014 avec 55% des voix, majorité absolue, ce qui n’est jamais arrivé de mémoire de Dinardais ;
Le moment est venu de faire savoir que :
>  il n’est pas de jour sans que la majorité municipale soit attaquée sur les réseaux sociaux.
Parmi les assoiffés de pouvoir, certains s’en prennent à la politique d’économie budgétaire alors qu’ils ont mis la ville à genoux en creusant une dette colossale notamment en 2013 avec une dépense abyssale d' 1 million € en fêtes et cérémonies.

Dinard, en Ille et Vilaine, arrive au hit-parade des villes les plus endettées par tête d’habitant.
Je rappelle, à cet égard, que la Ville a été mise sous tutelle pendant 1 an.

>  je porterai plainte désormais systématiquement contre chacun et chacune qui colporte ces messages outrageux sur papier ou sur internet.

Je m'adresse aux générations qui vont nous succéder : la facture des paillettes qu’on ne sait honorer, c’est un mode de gestion qu’on ne peut approuver

Triste inventaire patrimonial dès notre arrivée en Avril 2014 !

Il a fallu faire face au délabrement du patrimoine municipal :

- la Villa Eugénie,

- le Palais des Arts et du Festival,

- le plafond de la piscine couverte

- les piscines à découvert,

- les travaux du Wishbone Club,

- la cale du Bec de la Vallée ,

- les débordements de l’assainissement plage de St Enogat et de l’émissaire du Novotel,

- le manoir de Port Breton,

- ...


Le tout se chiffre en millions d'Euros. Argent qui manque dans les caisses de la Ville, le tout additionné à la baisse des dotations de l’État (environ 700 000 € encore en 2017).
Notre gestion rigoureuse nous a évité la mise sous tutelle, elle nous a permis de recouvrer une légère capacité d’autofinancement.
Comme dans nos foyers : une gestion classique, on ne dépense pas l’argent que l’on n’a PAS !
Il faut de la méthode et de la rigueur pour mener les objectifs de front, c’est un travail de fond !
L’équipe municipale travaille à mes côtés depuis plus de 2 ans pour trouver les solutions aux problèmes posés et les résultats sont au rendez vous. Nous corrigeons les erreurs du passé, en étant soumis à d’incroyables attaques, à des torrents de haine et d’injures, de condamnations aussi bêtes que méchantes, une avalanche de contre–vérités qui, assénées jour après jour, finissent par être prises pour des vérités !!


Voici nos résultats :

- L’assainissement,

- la sécurisation de nos écoles,

- l’éclairage public dans tout le quartier de St Alexandre et celui de la Vicomté,

- le maintien de TOUS les grands événements,

- le maintien des FESTIVALS, Jumping International,

- la démocratie participative,

- les réunions de quartiers,

- lien fort entre les habitants, ce qui n’existait pas auparavant,

- le marché de Noël créé en 2014,

- les pistes cyclables sécurisées,

- le Label 4 fleurs maintenu

- …

L’opposition se nourrit de vengeance, de revanche, à n’importe quel prix. TOUT est prétexte à réunion, manifestation où les outrages, les paroles, les gestes, les menaces rendus publiques portent pleinement atteintes à notre dignité et au respect dû à la fonction d’élue.
Les opposants véhiculent une image pitoyable de la Ville

On ne montre PAS DINARD du doigt !

Les Dinardais sont des citoyens responsables qui aiment leur ville et souffrent de la voir maltraitée.
Il faut regarder les choses en face, préparer notre Ville au XXIème siècle et montrer aux nouvelles générations qu’elles ont raison de nous faire confiance, qu'elles seront fières de ce que nous allons leur laisser..

ON NE TOUCHE PAS IMPUNÉMENT A DINARD,
ON NE MALTRAITE PAS IMPUNÉMENT LES DINARDAIS


Actuellement on me parle beaucoup de ceux qui ont démissionné, mais on ne me parle pas de ceux qui travaillent, qui construisent, qui bâtissent.
Nous maintenons notre cap et notre programme pour lequel nous avons été élus !

A présent, malgré la défection de l’État et avec l’aide de tous les Dinardais, les comptes se redressent.
La Ville s’embellit. La sécurité des enfants est assurée, la qualité de vie est de retour.
Le Personnel Municipal qui participe à l’effort financier met tout en œuvre, pour chaque jour, améliorer l’espace dans lequel nous vivons.
Chaque jour nous agissons !
Certains ont abandonné, ceux qui restent font preuve d’un formidable courage et d’une farouche détermination.

Un peu d'histoire

Enfin et pour être en phase avec l'actualité des dernières heures, je voudrais ajouter un mot rapide en ce lendemain du 9 novembre , un jour particulier dans notre histoire collective au cours du siècle écoulé.
- Le 9 novembre 1918, l'empire allemand de Guillaume II s'effondre, prélude à la signature de l'armistice deux jours plus tard.

- Le 9 novembre 1938, le régime national socialiste pousse la population allemande à un pogrom contre ses compatriotes juifs qu'on a appelé "nuit de cristal".

- Le 9 novembre 1989, le Mur de Berlin est ouvert à la libre circulation pour les Allemands de l'Est comme ceux de l'Ouest à l'intérieur d'un pays qui se réunifie deux ans plus tard.

- Enfin, hier matin du 9 novembre 2016, un homme au parcours atypique, moqué par le monde entier, en dehors de ses partisans, vient de se faire élire président des États-Unis sur un programme d'apparence démagogique et difficile à mettre en œuvre.
Dans chacune de ces quatre situations, le peuple s'est exprimé.

Si l'on peut et l'on doit porter des jugements souvent sévères contre les excès du peuple, ce ne doit être en aucun cas pour condamner la démocratie. Soumise aux pulsions des uns et des autres, la démocratie reste pourtant le meilleur, pour ne pas dire le seul, garant des libertés de chacun d'entre nous contre le clientélisme, le népotisme, la corruption et l'accaparement du pouvoir par certains.

Ce qui est vrai au niveau des États UNIS d’Amérique l'est aussi au niveau de nos communes. Je veux retenir de la leçon que viennent de nous donner les Américains trois points qui me semblent essentiels.

Les majorités silencieuses

L'appétit de pouvoir d' homme ou de femme qui ne peuvent concevoir l’ existence loin de la sphère publique,ce qui conduit souvent à perdre pied avec la réalité.
Ensuite, j'observe qu'une fois de plus, quels que soient ses qualités et ses défauts, il est difficile à une femme de s'imposer dans le monde politique largement réservé aux hommes pour les fonctions d'autorité.

Enfin, j'adresse un sourire amusé à la presse nationale et locale qui ignore souvent les majorités silencieuses de nos villes et de nos pays ; je ne veux pas non plus oublier les instituts de sondage qui prétendent trop souvent donner les résultats des élections avant qu'elles ne se soient déroulées.
La démocratie réserve bien des surprises à ceux qui croient pouvoir jouer impunément avec elle. Ces considérations, je vous invite, je nous invite, à les méditer collectivement.

SOYEZ ASSURE DE MON ENTIÈRE IMPLICATION AFIN DE BÂTIR ENSEMBLE LE DINARD DE DEMAIN

Martine Craveia Schütz
Maire de Dinard

Les photos ci-dessus témoignent de l'état d'abandon laissé par l'équipe précédente

> les serres achetées par la ville de Dinard (à Pleurtuit)

> la piscine de la plage du Prieuré

> le rond point de la gare

> les balustres de l'escalier extérieur de la villa Eugénie


haut de page