Menu

mercredi 1 février 2017

Conseil municipal : la démocratie piétinée ...

L'affront pour Dinard

Manifestation le 31 janvier 2017

Une manifestation commencée à 18 heures, boulevard Féart, forte de 400 personnes selon la presse, s'est exprimée sous les fenêtres de la Mairie de Dinard.

La manifestation était composée de syndicalistes venus de Rennes et Saint-Malo, agitant leurs bannières, de commerçants vêtus de T-shirts aux slogans mensongers, d'employés municipaux, de Dinardais ne pouvant accéder à la mairie. Ce rassemblement a dégénéré vers 19 heures à l'instant même où commençait le premier conseil municipal de 2017. Quelques dizaines de personnes ont très violemment frappé portes et vitres de la mairie rendant impossible le bon déroulement de la séance. La Police Nationale, appelée en renfort, est venue de Saint-Malo épauler celle de Dinard. Quel spectacle, quelle humiliation pour Dinard, pour la démocratie.

Dans la salle du conseil deux ou trois personnes ouvraient les rideaux, refermés immédiatement par la Police Municipale. Un vidéaste, débordé de temps libre, les yeux exorbités, filmait et diffusait sur les réseaux sociaux ce désolant ''spectacle'', pour le compte des opposants à la majorité actuelle.

Huis clos

Les vociférations des manifestants restés à l'extérieur, les trompes, sifflets et autres klaxons rendant impossible la tenue du conseil, ce dernier s'est déroulé dans une autre salle de la Mairie.

Cette disposition n'est pas illégale contrairement aux affirmations prononcées à voix haute par un ancien officier supérieur, élu de l'ex opposition démissionnaire en décembre dernier.


Un couple de nouveaux arrivants à Dinard est sorti par une porte latérale, scandalisé par cette violence que l'on ne voit nulle part ailleurs dans un pays démocratique.

Puis le conseil s'est déroulé à huis clos, comme prévu en cas de motif valable justifié par des événements exceptionnels.

Toute cette furie, ne grandit les manifestants et prouve ce soir qu'ils n'aiment pas Dinard.


haut de page