Menu

mercredi 12 octobre 2016

Et si nous parlions d'arbres coupés !!!

L'histoire se passe en 2012 ou 2013

Il était une fois 30 sapins qui poussaient rue du Sergent Boulanger à Dinard, près du terrain de camping, sur un terrain privé pour certains, sur le domaine public pour d'autres, ils étaient en bonne santé et ne gênaient personne, enfin presque...

Massacre à la tronçonneuse

Un jour, en 2012 ou 2013, sous prétexte de dangerosité à cause des vents dominants, ils furent abattus sans la moindre vergogne. Du même coup la vue de mer fut dégagée pour l'heureux propriétaire qui construisait à cet endroit ; le hasard fait parfois bien les choses. Les souches du terrain privé furent enlevées par le propriétaire déjà cité ; celles du domaine public attendent encore que la municipalité d'aujourd'hui daigne les extraire contre quelques milliers d'€uros.

C'était une histoire, mais elle est authentique.

A cette époque aucune manifestation n'était venue troubler la quiétude de la municipalité en place. Aucun commentaire incendiaire. Mais c'était avant ...

La preuve par l'image

Après 2008 les sapins vécurent encore 4 ou 5 ans et prirent bien sûr du volume.

Il ne reste plus que ces souches ... Les 3 souches du premier plan sont celles des 3 sapins situés derrière la pierre taguée de la 1ère photo

Et celles-là  situées dans le camping municipal ...

Y aurait-il prescription ?

Nous sommes le 14 octobre 2016, voici 2 jours que ce billet est en ligne, nous n'avons aucun commentaire sur les réseaux sociaux ; nous nous demandons pourquoi ces arbres fauchés brutalement pour des raisons de ''sécurité évidente'' ne suscitent pas l'ire de nos amis facebookiens.

On nous signale que c'était avant le 28 mars 2014 ; donc il y a prescription.

Dont acte.



haut de page