Menu

mardi 10 avril 2018

ses conséquences dangereuses pour la démocratie

Un collectif de Dinardais réagit encore au dernier article de Dinard.xyz et reste estomaqué, interdit, sidéré, stupéfié. Car le scandale qui éclabousse Facebook et ses conséquences sont dangereuses pour la démocratie... tout comme à Dinard où elle a été bafouée à grand renfort de mensonges et de calomnies.

Voici les faits relatés par la presse

>  1) "La semaine prochaine promet d’être difficile pour le patron fondateur de Facebook qui a reconnu mercredi que ce ne sont pas 50 millions, mais 86,3 millions de ses membres dont les données personnelles ont été siphonnées. Et pour le fondateur de la Gazette de Dinard ?

>  2) "Les données de 87 millions de comptes Facebook ont été siphonnées par Cambridge Analytica".

>  3) "Données siphonnées sur Facebook pour servir la campagne de Trump".

A Dinard, c'était pour "dégager" madame Martine Craveia-Schütz !!!

>  4) "Il aura suffi de 76 personnes pour que les données de 200 000 utilisateurs de Facebook en France soient potentiellement siphonnées".

A Dinard, il aura suffi d'une personne : oui oui, il s'agit bien de lui

>  5) Dans cette affaire (internationale), ce sont des données personnelles d’utilisateurs qui ont été siphonnées. Cet incident, dont toutes les répercussions ne sont pas encore connues, et qui pourrait être l’une des plus graves crises impliquant le site communautaire, doit être une occasion de faire un peu d’hygiène numérique.

Rappel de définition


Et pour le fondateur de la Gazette de Dinard ?

Et pour le fondateur de la Gazette de Dinard, dans tout ça, il reconnaît quoi ?

Va-t-il s'excuser d'avoir été le grand pourvoyeur de scandaleuses calomnies et continuer à se prétendre journaliste ?

A la force de ses poignets, de son œil exercé et de son intelligence toujours en éveil qui font merveille à DINARD, il a pu conquérir - seul - le monde très fermé du journalisme. Nous ne devrions avoir qu’admiration pour la performance qu’il a réalisée en 3 ans (tiens, tiens, il lui fallait un sujet d'expérimentation !!!) pour intégrer l’École Supérieure du Journalisme. Sûrement pas, car des égouts où il se fournit au dégoût qu'il provoque, il n'y a qu'un pas.




haut de page