Menu

jeudi 4 janvier 2018

Réaction du maire de Dinard : "Il faut que cela cesse de tous les côtés" ...

relevé dans Ouest-France du 04 janvier 2018.

C'est trop facile

... cesse de tous les côtés

L'équipe de l'ancienne municipalité n'est pas concernée par les débordements, les déchaînements observés entre avril 2014 et avril 2017. Il lui a même été reproché de ne pas répondre aux attaques quotidiennes.

Ce sont les élus actuels

qui sont à l'origine du climat délétère de ces 3 dernières années ; ils ont accepté les commentaires mensongers, calomnieux, grossiers de quelques personnes, faisant suite aux articles, tout aussi calomnieux, d'Eric Onnée sur la Gazette de Dinard. << Dinard est apaisée depuis le mois d'avril 2017 >>, clament-ils. C'est évident puisque aucune décision de la municipalité actuelle, quelle qu'elle soit, n'est plus critiquée, elle est encensée.

Ce sont les élus actuels

qui ont été à l'initiative de pétitions diverses, manifestations bruyantes et répétées

Rappelez-vous :

- collectif << Sauvons Dinard >>

Rappelez-vous, Bruno Deslandes, responsable du collectif << Sauvons Dinard >>, éructant : élus sans honneur le samedi place du Marché.

- marché en danger (T-shirt et calicots à "Tête de mort")



Manifestation devant la mairie de Dinard, élus actuels et soutiens actifs.


Élus en avril 2017 : Jean-Claud. Mahé  -  Bruno Deslandes  -  Fabrice Le Toquin  -  Jean-Louis Vergne

Soutiens actifs : Françoise Wasserman -  André Galais (Oscar)  -  Michel Bouchalais

Ce sont les élus actuels

notamment le maire J-C Mahé qui peut, qui doit faire cesser ce climat, en condamnant très officiellement les agissements de ces deux personnes qui ont agressé monsieur Yann Olivet ; il peut le dire le soir des vœux qu'il prononcera le 13 janvier 2018. A cette occasion il devra annoncer que la Gazette de Dinard d'Éric Onnée cessera d'être le média de propagande de la mairie. Dinard sera alors apaisée.

Monsieur Mahé, on vous a apprécié comme professeur d'Histoire. Élu, ne soyez pas le maire d'histoires.


Un collectif de Dinardais révoltés nous écrit

Ils ont crié à tue-tête devant la Mairie,
Ils ont glapi tout leur saoûl par les rues,
Ils ont vociféré sur le marché “SAUVONS DINARD”,
Ils ont rameuté ici et ailleurs des “soutiens” à leur cause pour faire du nombre,
Ils ont craché leur venin par leur bouche affamée de revanche.

Dans quel but ?

Mais pour apaiser Dinard bien sûr.

Ils se sont réinstallés aux commandes d’un bateau soi-disant ivre,
Ils ont réinvesti des pouvoirs soi-disant disloqués,
Ils ont repris les projets qu’ils avaient empêchés d’aboutir parce qu’ils étaient soi-disant nuls.

Dans quel but ?

Mais pour redorer Dinard bien sûr.

A Champigny-sur-Marne, on roue de coups de pieds une policière, partout en France on insulte et on agresse des policiers.
A Dinard, “perle" de la Côte d’Émeraude qui se distingue toujours, on attaque un chocolatier !!!!!

Oyez, oyez, braves gens

Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours. Et ensuite, faites silence pour écouter cette histoire d’avant !
Prêtez-moi votre oreille pour ouïr ce conte sans pareil !

Une nouvelle “inquisition” se met en place avec cette Cour des Miracles retrouvée ?

DINARDAIS, RÉVOLTEZ-VOUS

Autre message parvenu

« Sur les réseaux sociaux, il y a un microcosme de gens actifs dont les propos donnent lieu à des débordements. »

Jean Claude Mahé cité par Ouest France le 4 Janvier dernier.

C’est enfin pour Jean Claude Mahé la révélation d’un phénomène qui détruit toute vie démocratique à Dinard depuis les élections de 2014 ;
Et ce sont ces réseaux sociaux qui ont mis un terme au mandat confié par les électeurs.
Vous n’en aviez nullement conscience Monsieur Mahé.
Les récents évènements du chocolat brûlant vous ont-ils ouvert les yeux et vous souhaitez y mettre un terme ?

« Les réseaux sociaux ont joué un rôle dans les campagnes électorales, pas seulement à Dinard.
Mais pour le moment la messe est dite. »

Que ne le disiez-vous pas ces trois dernières années ?
Sur le désastre de la démocratie bafouée, vous vous êtes fait élire en promettant un  « Dinard apaisé ! »
C’est-à-dire un Dinard où vous faisiez enfin taire ceux-là même qui vous soutenaient.

Tous les agités du clavier, les Tatie Danielle dérangées dont toute famille se passerait bien volontiers, les Gazettes à sornettes qui rampent sous vos pieds, pour apaiser Dinard vous deviez nous en débarrasser.
On voudrait croire que vous réussirez mais vous les avez tant stimulés.
Il y a comme une nécessité.
Hier des calomnies, à présent du chocolat brûlant et demain pourquoi pas, des plumes et du goudron ?
Faites ce que vous nous avez promis mais ne feignez pas l’innocence.
Ces gens-là, en Mairie, vous les accueillez.

Peut-on être innocent lorsqu’on aime les coupables ????

Petit message de Yann Olivet

Cliquez sur Yann Olivet


haut de page