Menu

mercredi 12 juillet 2017

Ils ont voté pour le projet initial de la gare ...

Le maire, monsieur J-C Mahé et son équipe ont voté pour le projet initial Eiffage Immobilier Grand-Ouest, appelé aussi projet de la gare, lundi 10 juillet 2017, lors du conseil municipal.

Le compromis de vente en quelques lignes

Avaient-ils tous lu le compromis de vente, plusieurs fois modifié. On peut en douter.

Ce dernier compromis de vente, celui dont on parle, est clair.

Le terrain de la gare, vendu par la ville 9 millions d'€uros (et non pas 14 millions), sera payé en trois tiers :

- 1/3 à la signature

- 1/3 lorsque lorsque la dépollution du terrain sera réalisée (payée par la ville de Dinard) et lorsque seront réalisées plus de 400 places de parkings souterrains (payées par la ville)

- 1/3 lorsque 50 % des 600 appartements seront vendus, c'est à dire entre 6 et 10 ans que durera le chantier.

La municipalité actuelle déclare

C'est faux

Ils ont fait croire aux Dinardais, depuis 2014, que la ville de Dinard perdrait 14 millions d'€uros en n'acceptant pas de signer le projet Eiffage.

Le premier adjoint ose faire croire aux Dinardais que le projet de la gare va sauver Dinard en déclarant dans la presse :



L'ancienne municipalité avait prévenu

La ville devra également payer la réfection des réseaux d'assainissement existants avant procéder aux raccordements des 600 logements construits.

Depuis 2014, Martine Craveia-Schütz ne cesse de répéter que Dinard court à la catastrophe financière en signant le compromis de vente tel qu'il est proposé.


La mise sous tutelle de la ville n'est pas à exclure ?

Ne pas oublier

Ne pas oublier que les permis de construire sont caducs (plus de 10 ans), y compris celui des parkings




haut de page