Menu

jeudi 30 août 2018

Boulevard Féart à Dinard : travaux reportés

1ère information

Jeudi 30 août 2018

Un point faible administratif décelé par la mairie ...

... quelques jours avant la décision de justice qui sera rendue le 6 septembre, qui pourrait être défavorable à la ville. Cette décision fait suite au recours au tribunal administratif déposé par des riverains opposés à l'abattage de 146 tilleuls, bordant le boulevard Féart depuis des décennies.

Une faille juridique appelée "point faible" par la Mairie


Cette délégation autorise les maires à réaliser des travaux pour lesquels les arbres sont concernés pour l'ensemble du territoire. Elle n'est pas spécifique à l'abattage des tilleuls du boulevard Féart. Jamais madame Martine Craveia-Schütz, maire de Dinard de 2014 à 2017, n'aurait signé un tel acte


Déclarations des élus

Déclarations en gras (lues dans Ouest-France du 30 août 2018), du maire Jean-Claude Mahé et l'adjoint à l'urbanisme Christian Poutriquet  :

"Un point faible administratif sur la forme" c'est le motif de la décision de reporter les travaux "par précaution". JC Mahé

Le 24 septembre au prochain conseil municipal "nous allons présenter le dossier dans le détail. Et répondre aux questions des élus s'il y en a (des questions) Même si c'était déjà possible lors de la réunion publique du mois de juin".  JC Mahé

"On aurait pu attendre les décisions du tribunal mais nous souhaitons prendre toutes nos précautions". Poutriquet C.

 "On va chercher à compresser certaines périodes du chantier pour finir à la fin juin 2019 comme prévu initialement Poutriquet C.

"La rénovation reste la même. C'est une question de forme, pas de fond".  Poutriquet  C.


2ème information

Jeudi 30 août 2018

Les 146 tilleuls ne seront pas abattus

Monsieur le Préfet a demandé au maire de Dinard de retirer l'arrêté concernant l'abattage des tilleuls.

Le projet de rénovation du boulevard Féart devra donc être revu.

Remercions les Dinardaises et Dinardais qui se sont mobilisés en signant les pétitions, en organisant un enchaînement au tronc des tilleuls devant la mairie et aussi et surtout au 10 personnes qui ont déposé un recours en référé au tribunal administratif.

Honte à la Gazette de Dinard et à son administrateur

Donner en pâture les noms des 10 courageux Dinardais nous fait frémir. Un saut de 78 ans en arrière ?



Remercions les 1516 signataires des pétitions en ligne et papier (682 en ligne + 834 "papier") 

Les preuves probantes de la gazette !!!



haut de page