Menu

jeudi 27 juillet 2017

La cigale et la fourmi ...

De nombreux chantiers se poursuivent dans divers quartiers de Dinard, des travaux démarrent pour le plus grand bien de la Station balnéaire. On entend en ville, on lit dans la presse, même dans la quotidienne, que tout va bien à présent. Dinard renaît, revit comme au temps de l'ancienne municipalité, aux commandes depuis 1/4 de siècle.


Quelques inaugurations ou cérémonies, en perspective ou déjà célébrées, laissent croire que la majorité actuelle est à l'origine de ces travaux et manifestations.

Il n'en est rien ...

... Ceux-ci ont été définis, budgétisés et programmés sous la mandature de madame Martine Craveia-Schütz

C'est logique ; tous les travaux ou manifestations 2017 ont été prévus, programmés et budgétisés entre novembre 2016 et mars 2017, c'est à dire sous la mandature de madame Martine Craveia-Schütz. C'est obligatoire, cela est fait au début de chaque année.

Les budgets étant très contraints, une municipalité ne peut financer, en cours d'année, d'autres travaux, qu'en présentant, lors d'un conseil municipal, une décision modificatrice. C'est à dire, on ne fait pas ce qui avait été prévu, on le remplace par autre chose, on change l'affectation de la dépense ...

Quelques réalisations en cours ou terminées

- Les travaux de reconstruction de la cale du Bec de la Vallée

Les travaux de finition (le sol en particulier) doivent reprendre à la fin de la période estivale. Terminée, la cale du Bec de la Vallée retrouvera son aspect d'origine, c'était la condition des Architectes des Bâtiments de France, pour obtenir une participation de l'État.


- Le Wishbone club terminé il y a quelques semaines, juste avant la saison estivale.

Il était urgent de faire ces travaux écrit OF le 1er juillet 2017 :

L'ensemble présentait, en effet, pas mal de dégradations au niveau de la maçonnerie. Des fissures diverses s'étaient révélées au grand jour, en plusieurs endroits.
Le béton éclatait. Les fenêtres et les armatures étaient dégradées. L'étanchéité du toit arrivait aussi en fin de vie. En outre, ce bâtiment ne bénéficiait pas de chauffage, ni d'isolation, ni d'aération.
La facture de l'opération de rajeunissement s'élève à 380 000 € La Ville a bénéficié, ici, d'une subvention de 50 % environ.
Le snack Le Sunset a, également, été reconfiguré et légèrement agrandi. Juste à côté, une boîte à livres est prévue pour des lectures en libre-service.



- Les conteneurs semi-enterrés (17 emplacements étaient prévus), initiés, programmés et budgétisés sous la mandature de MCS & Présidente de la Communauté de Communes Côte d'Émeraude. Travaux financés par la CCCE. En service depuis quelques jours pour certains.


- Les points de dépose de livres, initiés par la directrice des Affaires culturelles à la mairie de Dinard, en place à l'époque, en collaboration avec la Médiathèque. Installés il y a quelques semaines.

Très belle initiative, bien accueillie.








- La passerelle du Centre équestre qui n'a pu être réalisée en 2016, a été programmée pour accueillir le Jumping 2017, CSI *****

Réalisée il y a 40 ans, l'ancienne n'ayant jamais été entretenue au niveau structurel, présentait des dangers immédiats. Au jumping 2016 la municipalité avait interdit le stationnement des spectateurs, des policiers municipaux étaient mobilisés pour faire respecter ces consignes.












Les portails électriques aux 2 cimetières de Dinard et de Saint-Énogat, réalisés sous la mandature de MCS, évitant ainsi le passage nécessaire d'un agent municipal, qui devait s'assurer que plus personne n'était présente.


Le monument funéraire, en briques, au cimetière de Saint-Énogat parfaitement refait à l'identique par les employés de la ville de Dinard (maçons de formation). Une obligation faite par les ABF.


et aussi ...

- le bassin tampon refait près de la plage du Prieuré

- le poste de relevage, près du collège du Bocage

- ....

La fourmi

Un €uro dépensé, un €uro utile.

Les trois années du mandat écourté de madame Martine Craveia-Schütz ont permis de redresser les FINANCES. Les travaux entrepris étaient STRUCTURANTS, sauvant Dinard, ville mal entretenue depuis des décennies. Les grands Festivals, les grandes manifestations ont été conservés et améliorés.

La cigale

Les paillettes, l'entretien à coup de "Rustines", les feux d'artifice, les manifestations coûteuses pour la ville vont vraisemblablement revenir.

Un €uro dépensé, un €uro futile ?

Que sera-t-il entrepris pour l'obtention du Pavillon Bleu, les déplacements doux, et ....?



haut de page