Menu

mercredi 7 mars 2018

La Villa Roche Dubois rue de la gare à Dinard


2011 - Un incendie ravage la villa Roche Dubois dans la nuit du 21 au 22 mai


Billet écrit le 24 mai 2011 sur le blog Dinard Demain



2018 - La villa sera restaurée à l'identique

Pour retrouver l'histoire de cette villa, qui sera restaurée extérieurement comme elle l'était lors de sa création,

Ouest-France 5 mars 2018

<<< Photo Ouest-France

Pour retrouver l'histoire de cette villa, qui sera restaurée extérieurement comme elle l'était lors de sa création, l'ancien directeur du musée de Dinard, Henri Fermin, nous a ouvert ses archives.

La villa Roche Dubois a été édifiée en 1909, à la fin de la Belle Époque (1870-1910). La rue de la Gare était une voie très fréquentée, car elle reliait la gare, inaugurée en 1887, au centre-ville, avec son casino et sa grande plage. Les trains arrivaient de Paris via Dol et Dinan, chargés de touristes et de vacanciers.

La villa était une commande de la famille Couillard, dont le père avait un atelier de taille de pierre, près de la plage du Prieuré. Elle fut ensuite occupée par son fils, Théophile, négociant en bois et matériaux, issus de la scierie à vapeur, et par sa famille. La maison faisait face à l'usine de bois et à la quincaillerie, qui vendait des objets en fer ou en fonte, des matériaux en tous genres, de la chaux, du plâtre, du ciment.

La villa est devenue propriété de la famille Browaes, propriétaire du garage international, qui était face à la mairie, en lieu et place de l'Intermarché. À l'abandon depuis une quinzaine d'années, la villa a été squattée, et a été le lieu d'incendie à plusieurs reprises. Réhabilitée, elle sera vendue en un lot, avec un petit parc et une clôture à l'ancienne.

2019 - 1 immeuble de 21 appartements et 2 maisons ?

Larges extraits de l'article de Ouest-France du 05 mars 2018

Un permis de construire, pour un immeuble de 21 logements et pour deux maisons individuelles, rue de la Gare, a été accordé. Une villa classée sera également restaurée.
« Beaucoup de personnes pensent que ce terrain appartient à la Ville, ou fait partie du terrain Engie (ex-Erdf), mais ce n'est pas le cas, précise Christian Poutriquet, adjoint au maire en charge de l'urbanisme. Ce terrain privé a été acquis par un promoteur. Et nous sommes bien contents que cette parcelle, située entre la rue de la Gare et la rue Veil, soit lotie. »
D'autant que sur ce terrain, se trouvent les ruines d'une ancienne villa classée, qui a été squattée et la proie des flammes à plusieurs reprises.
Selon le souhait de la mairie et de l'architecte des Bâtiments de France, la villa sera restaurée à l'identique (lire ci-dessous). « Le parc, devant la maison, sera préservé, permettant ainsi à la villa restaurée de garder son côté résidentiel et patrimonial », précise Vincent Hue, le directeur de la Secib.

Un parking souterrain de 21 places (une par logement) aura son entrée rue de la Gare. Quatre places de stationnement sont également prévues pour les maisons.
« Vu la proximité du centre-ville, l'immeuble est destiné à des propriétaires occupants ou à des investisseurs, note Vincent Hue. Il comprendra des logements de type 3, 4 ou 5, avec des surfaces allant de 65 m2 à 130 m2, pour un coût de 4 500 à 4 600 € le m2. »

« Nous avons là un projet qualitatif, qui s'insère dans le paysage. Nous avons aussi des garanties par rapport à la villa classée », se réjouit l'adjoint en charge de l'urbanisme.
Le permis de construire a été accordé le 9 février. Les travaux pourraient débuter au deuxième semestre, pour une durée de dix-huit mois. Si tout va bien, la rue de la Gare aura une autre allure fin 2019.
À la mi-mars, les services de la Ville ont prévu d'élaguer et de sécuriser le terrain.

Les services de la Ville ont prévu d'élaguer et de sécuriser le terrain !!!

Ce terrain privé, acquis par un promoteur, n'appartient donc pas à la ville, comme le déclare Christian Poutriquet dans cet article.

Une question alors se pose : comment expliquer que les services de la Ville vont nettoyer ce terrain privé ?

L'argent des Dinardais ne doit-il pas être utilisé uniquement pour des actions et des investissements publics ?

Un euro dépensé = un euro utile

Certains disent (mais il ne faut pas croire tout ce qui se dit) que le nettoyage de ce terrain privé améliorerait considérablement l'environnement d'un hôtel voisin ?

De mauvaises langues sans doute.

Quelques commentaires relevés ici ou là

Michel C.  >   Ce projet est une surprise ..!! Dans le passé on pensait entre autre à un parking central et autre ...!!je trouve le parti architectural décevant . Entre le projet Bofill et le centre on pouvait faire mieux ..!!! On aurait pu s autoriser des étages supplémentaires ... Enfin j espère qu on n a pas omi d intégrer une voie de liaison douce entre la gare et le centre ...!


T. E.  >   Pire que ce que je pensais :( même pas le respect de la maison classée...et c'est quoi cette histoire d'élagage/sécurisation par la mairie ?? ce n'est pas un terrain privée ??

Claudine R.  >   Vue comme ça de face, on croirait des bâtiments d'usine, comment on peut laisser construire de tels bâtiment à côté d'une villa classée ?....

Michel C.  >  À bien y regarder je trouve le look de ce projet indigne du centre ville ... Qui peut autoriser ca ...!?

Michel C.  >  Monsieur le maire ...au secours ce projet de la rue de la gare est une honte ...!!!!entourez vous de conseils compétents tels que Christophe B. le meilleur architecte de Dinard ...soyez autoritaire puisque vous arrêtez... dans deux ans ... au secours Dinard


haut de page