Menu

lundi 4 février 2019

Interview de Martine Craveia-Schütz, ancienne maire de Dinard (2014 - 2017) ...

Interviewée, Martine Craveia-Schütz s'exprime dans Ouest-France.

Nous ne sommes plus autorisés à publier photos et articles de ce journal.

1 - Trois ans, un mandat trop court ?

Elle est la première femme élue Maire au suffrage universel, à Dinard ; la première femme élue Présidente à Communauté de Communes Côte d'Émeraude (CCCE) confie-t-elle au journaliste.

<< Nous avons récupéré la ville de Dinard dans un état pitoyable. Les dépenses de fonctionnement étaient beaucoup trop importantes, les investissements très insuffisants  >>

<< En 3 ans nous avons réduit la dette de plus de 4 millions €, engagé une politique de transition écologique, réalisé des travaux d'assainissement, de sécurité, des travaux majeurs comme la cale du Bec de la Vallée. Nous avons initié le PLU refusé depuis plus de 10 ans par l'ancienne municipalité, établi des relations constructives avec la CCCE ; l'ancienne municipalité refusait systématiquement d'y entrer >>


2 - Êtes-vous toujours marquée par l'issue de votre mandature ?

<< Nous avons été victimes d'un acharnement d'une brutalité inadmissible... Ces brutalités avaient un seul objectif : le dégagisme de l'élue en place. Les injures, la haine étaient sans limite ; il n'y a plus aucun respect envers les institutions. Nous avons peut-être voulu réformer trop vite, mettre fin aux dysfonctionnements constatés à notre arrivée. >>


Son très court mandat - trop court mandat - est la conséquence d'un acharnement quotidien sur les réseaux (dits) sociaux et de certains correspondants de presse.

Ces acharnés, d'une brutalité inadmissible, n'avaient aucun respect du choix démocratique des électeurs de Dinard et de la fonction de l'élue.

Agressions lors de permanences, lors du déroulement des conseils municipaux, envoi de lettres anonymes au domicile de madame le maire et de certains conseillers, appels téléphoniques demandant leur démission, rencontres en cachette d'élus actuels et de certains directeurs de service !. Sans oublier les insultes sur la "Gazette de Dinard", les pétitions pour le maintien du cinéma en centre-ville (décision d'ordre privé) ; pétition pour le maintien du collège privé en centre-ville (décision privée). ....

  

3 - Suivez-vous toujours l'actualité dinardaise ?

<< Les nouveaux élus ont stoppé net toutes nos actions destinées à sortir Dinard de sa torpeur. Ils ont repris les anciens dossiers, Newquay et bd Féart, sans les réadapter aux exigences d'aujourd'hui. Aucune réforme courageuse. Les travaux de restructuration de la Piscine et du Palais des Arts sont liés, ils doivent être ambitieux. Il faudra sans doute fermer ces deux bâtiments assez longtemps pour entreprendre des travaux d'envergure >>


Tous les travaux réalisés* sous la mandature de madame Martine Craveia-Schütz avaient pour objectif l'assainissement des finances et la réhabilitation structurelle de la Ville fortement dégradée par 30 ans de négligence insensée. A reporter sans cesse les travaux impératifs, chaque année la dégradation s'aggrave jusqu'au jour où l'incident ou l'accident se produit (exemple : le Palais des Arts en 2015, la piscine en 2018).

* Les travaux réalisés sont présentés à la fin du billet


4 - Quels sont les dossiers qui vous tiennent à coeur ?

<< La rénovation du Manoir de Port-Breton pourrait être réalisée par un "privé" au travers d'un bail emphytéotique* à l'issu duquel il serait rendu aux Dinardais. L'aménagement de la place du Marché, jusqu'à la plage de l'Ecluse. Pour le volet environnemental, 10 000 arbres (1 par habitant), garder le label 4 fleurs >>.  

* Bail emphytéotique consenti pour une durée comprise entre 18 et 99 ans en droit français.  Au terme du bail emphytéotique, l’occupant sans droit ni titre doit alors quitter les lieux .


 Contrairement aux affirmations calomnieuses de certaines personnes malintentionnées, de nombreux travaux ont été réalisés entre avril 2014 et mars 2017, d'autres étaient en préparation.


5 - Pour l'avenir ?

 






La suite de ce billet s'adresse principalement aux nouveaux Dinardais ...

... qui ne connaissent pas les péripéties de leur municipalité depuis plus d'1/4 de siècle.

Maire de Dinard >  mai 1989 - janvier 2010  monsieur Marius Mallet qui démissionne au cours de son mandat, en janvier 2010 (place réservée à son épouse, annonce-t-il lors des Vœux au COSEC)

Maire de Dinard >  janvier 2010 à mars 2014 madame Sylviane Mallet (1ère adjointe qui devient maire avec 25 voix) Une affaire de famille.

Maire de Dinard >  avril 2014 à mars 2017 madame Martine Craveia-Schütz  (élue avec 3 509 voix soit 55,50 %)

Maire de Dinard >  avril 2017 à aujourd'hui monsieur Jean-Claude Mahé  (élu avec 54,3 %) suite aux 3 années de déstabilisation scandaleuse de madame Martine Craveia-Schütz.

Contrairement aux désinformations qui se sont succédé au cours des 3 années de la mandature de madame Craveia-Schütz, d'importants travaux ont été réalisés uniquement pour le bien de Dinard, des Dinardaises et Dinardais.

En cliquant sur les petits dessins vous pourrez apprécier les travaux réalisés.

Toutes les réalisations sont incontestables. Les études, les financements, les réalisations ont été effectués sous sa mandature.

1/3


2/3


3/3


haut de page