Menu

jeudi 22 mars 2018

N'est pas maître des horloges qui veut ...

 ... réponse du collectif de Dinardais perplexes !!!


Beaucoup de bruit pour rien

Encore une fois, l’article de DINARD.xyz sur la communication est frappé au coin du bon sens tandis que OUI-OUI, du temps de madame Martine Craveia-Schütz, roulait habituellement à contresens et informait à l’envers ou de travers.

En tous cas, il avait appris par cœur le contenu de la pièce de Shakespeare et en avait fait sa devise : “BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN”. Personne n’est parfait.

Étonnante sa “com” à contre-courant sur les nouvelles modalités de stationnement. Nous pensions qu’étant béni OUI-OUI, toujours prompt à brosser dans le sens du poil les nouveaux fakirs (quoiqu’avec la planche à clous, c’est plus difficile), il y serait allé de son petit compliment sur ces nouveaux horodateurs qui existent… ailleurs, depuis un temps certain. En tous cas, il est toujours bien silencieux sur les gravillons.


Le maître des horloges

Mais OUI-OUI est parfois en retard ou trop en avance sur son temps. Voulant bien faire, il va trop vite. N’est pas maître des horloges qui veut. Ou peut-être aussi lit-il de droite à gauche, ceci expliquerait cela ?

OUI-OUI est peut-être également perturbé par sa nouvelle gloire qui ne lui laisse aucun répit. Dure-dure, la vie de OUI-OUI à la mairie.

Que OUI-OUI prenne garde : avec toutes les embrouilles dont est responsable le plus grand réseau social planétaire depuis quelques semaines (campagnes de dénigrements politiques, mensonges, etc…), le cours de sa GDD* pourrait bien chuter à Wall Street !!!
* gazette de la mairie de Dinard
Alors, reprenons en chœur “C’ÉTAIT PAS LA PEINE, C’ÉTAIT PAS LA PEINE ASSURÉMENT, DE CHANGER DE GOUVERNEMENT” comme disait la fille de Madame ANGOT.


heure d'été : avancer d'une heure


Toujours une histoire d'horloges à avancer dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 mars 2018



haut de page