Menu

vendredi 23 mars 2018

Nous sommes "sciés"...

... des Dinardais s'interrogent : pourquoi abattre le pin du Prieuré

Des Dinardais s'’interrogent, à juste titre, sur le bien fondé de ce massacre, d'’autant que l'’arrêté affiché au droit des travaux, datant du 29 septembre 2017, concerne l'élagage des tilleuls, boulevard Féart.

La communication publique n'’étant pas bien assurée, cela suscite quelques questionnements sur le respect des procédures et déclarations nécessaires et préalables avant l’'abattage d'’un arbre même isolé.

La beauté du site et son devenir mérite des explications en accord avec le projet du PLU qui a pour objectif de poursuivre la protection et la mise en valeur des espaces paysagers de la ville et notamment ceux du littoral.

Amateurisme ou plutôt incompétence des élus qui se confirme de jour en jour

Nous ne sommes plus le 27 septembre 2017

Détail de la note


Des arbres, en très bonne santé !!!



De beaux arbres, en pleine santé, coupés par la municipalité actuelle ; aucune levée de bouclier dans la Gazette de la mairie de Dinard, aucun commentaire, aucune information dans la presse...

>>>  Voir aussi les Dinardais indignés

>>>  Voir aussi fb Eric Garnier


L'abattage est d'ailleurs justifié par Oui-Oui

Oui-Oui serait-il devenu le porte parole de la mairie de Dinard ?







Souvenez-vous de ses commentaires incendiaires de 2015 et 2016 ...

Dinardaises, Dinardais, rappelez-vous le "ramdam", pour rester correct, organisé par des aboyeurs, plus disposés à abattre madame Martine Craveia-Schütz, maire à l'époque, qu'à se soucier du sort des arbres ; ils parlaient de "massacre à la tronçonneuse".

1 - Le marronnier boulevard Féart en avril 2015


2 - Les 3 pins, près du foyer logement, avenue Edouard VII, en octobre 2016





<<< Le Télégramme

Les commentaires les plus virulents, contre madame Martine Craveia-Schütz, alors maire de Dinard, avaient été postés sur le réseau social bien connu à Dinard, pour la violence de ses propos fielleux.







Comment, une note de service, épinglée au mur des services techniques a pu être publiée sur ce réseau social au moment des faits ?



Y-M R utilisait les mots assez violents

Ça sent le sapin   -   guillotinés


Une enquête a été ouverte aujourd'hui

23 mars 2018 - (16h30), confirmation le cyprès était en pleine forme, sève abondante et structure saine, destruction inconsidérée...

Pourquoi ?

Le tronc mesurait 1 mètre de diamètre

Le sang de l'arbre massacré

Photo de Mai Manach


La sève "pleure" encore

Cet arbre était sain.





La délibération du conseil municipal

La délibération du 18 décembre 2017, votée à l'unanimité, était pourtant très claire, elle complétait celle du 15 décembre 2014 prescrivant l'élaboration du projet du PLU ayant pour objectif de poursuivre la protection et la mise en valeur des espaces paysagers de la ville et notamment ceux du littoral.


haut de page