Menu

lundi 29 janvier 2018

Ils l'avaient promis, où en est-on ? ?

« Dinard doit redevenir une très belle ville »

Ouest-France du 22/04/2017

Dans la même direction

« Nous nous entendons bien. Nous avons la même vision des choses et nous allons dans la même direction »
déclare le conseiller municipal Fabrice Le Toquin, délégué à la sécurité, aux travaux, aux espaces verts et au transport, qui seconde l'adjoint Christian Poutriquet délégué à l'urbanisme, au cadre de vie, aux réseaux et voirie, aux affaires portuaires et ouvrages littoraux, à la sécurité civile et aux affaires patriotiques.

Améliorer le quotidien

Seront suivis de près les travaux du « fameux projet de la gare », du  « boulevard Féart : l'entrée de Dinard n'est pas très jolie. Il suffit de regarder les fils électriques, les arbres. Son embellissement est l'une de nos priorités. ».

Seront améliorés : « les trottoirs, la voirie, l'accessibilité pour les personnes handicapées et les personnes âgées...». Il suffit de s'inspirer par exemple de ce qui est réalisé à La Baule, dotée d'un « très bon réseau de pistes cyclables, explique-t-il. Un projet similaire à Dinard pourrait être étudié ».
« Nous avancerons progressivement dans ces chantiers, avec un horizon 2025, voire 2030. ».
Fabrice Le Toquin juge sévèrement le bilan de la précédente municipalité : « Dinard s'est endormie pendant trois années ! » « Dinard doit redevenir une très belle ville ».


Qu'en est-il 300 jours plus tard ?

le projet de la gare, on attend ; le boulevard Féart, on n'en parle plus, trop cher, il n'y a pas d'argent (ah bon) ; les trottoirs, la voirie, on attend ; les pistes cyclables, comme à La Baule, juste un tracé sur la rue, pas de piste cyclable sécurisée.

Quand Dinard s'éveillera

Dinard endormie pendant 3 ans, comme le répètent les nouveaux élus, n'est pas encore sortie de sa léthargie(*)

Les définitions ci-dessous correspondent assez bien à la situation dinardaise.

(*) > État pathologique de sommeil profond et prolongé, sans fièvre ni infection, caractérisé par le fait que le malade est susceptible de parler quand on le réveille mais oublie ses propos et se rendort promptement.
> État de torpeur, d'apathie et d'extrême affaiblissement.
> Diminution considérable de l'activité de quelque chose.

La preuve par la photo

Rue Saint-Alexandre et ses nids de poule, malgré le gravillonnage. Pas d'amélioration notable de la voirie.


Piste cyclable, non sécurisée, peinte sur la rue. Au 1er plan, piste cyclable sécurisée réalisée par l'équipe de Martine Craveia-Schütz

Piste cyclable non sécurisée peinte sur la rue ; il y avait la place pour une réalisation sécurisée.







Rue de l'Orillois près de la maison de vacances << le Sillage >> petits appartements loués régulièrement.






Barrière récente, non entretenue













Dinard doit redevenir une belle ville ; c'est mal parti !!!

Beaucoup d'efforts restent à faire monsieur Le Toquin, pour l'embellissement de Dinard.

Sous la mandature de MCS c'était quand même mieux entretenu.


On ne peut pas dire que Dinard s'embellisse depuis l'arrivée de l'équipe des Sauveurs.



haut de page