Menu

jeudi 2 avril 2015

Réponse au conseiller municipal de l'opposition

Suite au courrier concernant le Parc des Tourelles, envoyé à madame Craveia-Schütz, maire de Dinard, par un conseiller de la minorité.

Réponse faite par madame le Maire, à la fin du Conseil Municipal du 30 mars 2015.


Le 21 Mars, c’était pourtant le début du Printemps, un Conseiller Municipal, membre de l’opposition, nous a écrit une lettre dont vous avez eu les échos dans la presse.


Je voudrais publiquement répondre que nous avons le plus grand respect pour la fonction d’opposition qui joue un rôle indispensable dans la vie de la Démocratie. Cette opposition est stimulante et elle garantit l’exercice du droit et des libertés. Nous sommes heureux de l’entendre s’exprimer et de lui donner les moyens d’exercer sa liberté.

Quand cette opposition quitte les voies du dialogue pour quotidiennement harceler, dénigrer, fustiger et condamner, empêchant les services d’accomplir leurs tâches, elle n’assume plus sa fonction de stimulation et de garantie des libertés.

Bien au contraire elle est une entrave à la démocratie.

C’est l’honneur de l’opposition que d’accepter le résultat des élections. C’était le rôle de l’opposition d’alerter la justice sur une opération qui a éveillé ses soupçons.


Mais ce n’est pas à elle, pas plus que ce n’est le rôle du Conseil Municipal de se substituer aux instances judiciaires et de jouer les justiciers. Il n’y aura donc pas ici de tribunal révolutionnaire ou de tribunal militaire, ne vous en déplaise !

Il importe que l’enquête puisse suivre son cours, que la vérité soit dite, que la justice fasse son travail et soit rendue sereinement.

On ne se substitue pas à la justice, on ne trouble pas les cartes…

Ne gênons pas l’instruction du dossier !

Nous bénéficions en France d’une longue tradition de liberté : comment oser réclamer que l’honneur d’un citoyen, fut il Adjoint au Maire, puisse faire l’objet d’un vote, même à bulletin secret, quand il n’a jamais été condamné et qu’il est présumé innocent !

Monsieur qui vous érigez Procureur, vous avez récemment avoué votre ignorance en matière financière et promis de vous informer, permettez-moi de vous souhaiter d’accomplir la même démarche en matière de Libertés…


Quant à l’Adjoint en charge des Espaces Verts, nous devons rendre hommage à l’énorme travail accompli l’an passé pour redonner au service, l’organisation, la structure et l’efficacité. Les résultats ne se sont pas fait attendre et Dinard l’an passé a ouvert la saison dans les temps et de façon chaleureuse, fleurie, souriante.

Nombreux sont les témoignages des Dinardais comme des visiteurs qui se sont exprimés sur ce sujet. La majorité comme l’opposition se doit de reconnaître le travail accompli. Lui et son service doivent faire l’objet de notre gratitude.

Afin de ne pas entraver la procédure judiciaire, cet Adjoint a été mis en congés de sa délégation et en conséquence ses indemnités sont provisionnées. Il s’agit là non d’une condamnation mais d’une mesure provisoire de rigueur et de bon sens.

Nous souhaitons que la justice soit rendue sans aucune pression de notre part pas plus que des membres de l’opposition. Nous voulons croire qu’après réflexion vous adhérerez pleinement à la démarche que nous avons entreprise et pour notre part nous souhaitons également que l’Adjoint aux espaces verts puisse rapidement reprendre sa place pour mettre à nouveau au service de la Ville sa compétence et sa détermination.


haut de page