Menu

mardi 10 mars 2015

Plages propres...


Ouest-France - Dinard - 09 Mars

Filtre à air, encadrements de portes... sous le sable

Une trentaine de personnes ont participé, hier après-midi, sur la plage de l'Écluse, à la collecte de déchets organisée par Attention, mer fragile. L'initiative sera reconduite l'an prochain.


Reportage

Plage de l'Écluse, 15 h, dimanche. Les familles sont installées sur leur serviette. Les enfants jouent au ballon ou font des châteaux de sable. Et au milieu de tout ce petit monde, une table, couverte de sacs poubelles de grande taille, de gants et de tee-shirts au logo « Attention, mer fragile ». Aujourd'hui, les bottes en caoutchouc sont de sortie pour une après-midi de collecte de déchets, organisée par l'association malouine Attention, mer fragile.

Pédagogie

« À travers ce nettoyage de plage, nous souhaitons sensibiliser les habitants à la préservation et à la protection de l'environnement marin, explique David Poncet, vice-président de l'association. C'est de la pédagogie. Il faut parler de la fragilité de ces lieux. »

C'est la première année qu'Attention, mer fragile organise une collecte à Dinard, en accord avec la mairie, dans le cadre de l'exposition Planète Océan.

« Lorsque nous faisons un ramassage à Saint-Malo, nous avons une vingtaine de participants. Là, ils sont environ 35. C'est un grand succès, nous sommes ravis », se réjouit Christophe Lechat, président.

Des gens de tout âge, notamment quelques jeunes enfants, empoignent les sacs et les gants.

Des trouvailles improbables

Le but de l'action est de se balader sur la plage, pendant une heure et demie, et de repérer des déchets d'origine humaine. À la fin de la journée, l'association évaluera la quantité et le type de déchets ramassés.

« La Côte d'Émeraude n'est pas la plus sale, mais cela permet aussi aux gens de se rencontrer, d'échanger, surtout par une journée ensoleillée comme celle-ci », poursuit David Poncet.

Dès 15 h 15, les volontaires commencent à se disperser pour être plus efficaces. Un petit groupe se dirige vers la cale de la Vallée, l'Écluse étant jugée plutôt propre.

Les participants se baissent et fouillent le sable. La plupart du temps, ils retrouvent du verre et des cordages. Il peut aussi y avoir des surprises, comme une écharpe en soie ou un filtre à air.

Peu avant 16 h, une découverte intrigue les curieux du côté de la cale. Près de l'eau, un grand nombre d'objets en ferraille entachent le sable.

« Ils sont assez lourds. On dirait des encadrements de portes. On va les transporter jusqu'en haut et on les signalera en revenant », confie Anne, une participante.

Changement de mentalités

Vers 16 h 15, tout le monde se retrouve au point de départ, pour déposer les sacs. « Nous sommes vraiment contents. Ce qui est encourageant, c'est que beaucoup de personnes nous disent qu'elles ramassent les déchets spontanément sur la plage. Il y a un changement de mentalités. Nous le voyons avec les enfants. Ils sont souvent les premiers volontaires », conclut Karine Marcellier, trésorière de l'association.

Il est déjà prévu que l'expérience soit reconduite l'année prochaine.



haut de page