Menu

dimanche 11 août 2019

Quelle tristesse ces commentaires malveillants et mensongers à répétition ...

  ... un dépôt de plainte ne serait pas superflu

Modifier délibérément les faits ou/et leur déroulement, en trompant les Dinardais et autres lecteurs avec l'intention de nuire à l'ancienne équipe municipale dirigée de 2014 à 2017 par madame Martine Craveia-Schütz (MCS) est totalement inacceptable et peu glorieux. Les auteures, dont nous tairons les noms, de ces commentaires se reconnaîtront. Honte à elles. 

L'équipe de rédaction Dinard.xyz a lu des commentaires de personnes malveillantes relevés sur la "Gazette de Dinard", qui vient de souhaiter ses 4 années de laborieux travail de sape.

Deux exemples

1 - La borne de la Libération

Commentaires lus sur la Gazette de Dinard.


Non madame, vous qui pensez tout connaître, la borne n'a pas été prévue par SM. Elle ne rend pas hommage à Napoléon comme vous l'affirmez, elle a été placée pour le 71ème anniversaire de la Libération de notre ville qui semble être également la vôtre.


L’initiative de placer une borne de la Liberté en hommage aux troupes américaines et en particulier au Général Patton qui ont libéré Dinard le 15 août 1944, revient à Madame Martine Craveia-Schütz.

Un mât prévu pour le drapeau américain et un V tricolore, bleu blanc rouge, constitué de plantes fleuries, réalisé par les jardiniers de la ville, complétaient cet ensemble que l'on peut toujours admirer à l'entrée du cimetière principal. 



Réponse à cette autre personne ...

... qui semble avoir la mémoire un peu courte 

A son arrivée en 2014, madame Craveia-Schütz a fait évoluer la Commission du Centenaire en Commission du devoir de mémoire, plus vaste. Elle a repris l'idée d'installer des fanions tricolores dans les rues, ainsi que la présence des tanks et voitures blindées de l’association des Reconstitueurs de St Malo qui étaient déjà présentés à Ploubalay (Beaussais-sur-Mer) et à Saint-Malo. Elle a fait installer le gigantesque drapeau tricolore sur l’église Notre Dame.

Les enfants des écoles ont participé pour la 1ère fois en 2014.



Avant 2014, les maires (mari et femme) qui se sont succédé depuis 1989, ne fermaient même pas la circulation aux véhicules pendant la Marseillaise, derrière le monument aux Morts.

Alors, oui, madame, Martine Craveia-Schütz a apporté un Éclat particulier aux cérémonies commémoratives.




2 - La reconstruction de la cale du Bec de la Vallée

D'importantes dégradations avaient été observées depuis juillet 2013 (Rapports "Reconstruction de l'angle sud et Revêtements surfaciques").

Les pierres de l'ouvrage se déchaussaient, à cause des réactions sulfatiques internes, l'ettringite, provoquant un gonflement du mortier utilisé lors de sa construction. A cette réaction, à cause du contact de l'eau de mer plus ou moins important selon les marées, s'ajoute la formation de thaumasite, aggravant le désordre.

Les architectes en chef des monuments historiques saisis par l'équipe de madame Martine Craveia-Schütz, alors maire de Dinard, ont rendu leur rapport, privilégiant la solution préconisée par les services de la mairie :  déconstruction de la cale puis de reconstruction à l'identique des pierres de parement. A l'issue des travaux, le promeneur ne verrait pas de différence d'aspect.

Les Dinardais n'ont pas payé le prix fort

Une demande de subvention de 70 % a été demandée à l'État et obtenue en 2016.

Pour un coût de 1 400 000 € TTC, le Fonds de soutien de l'État finance à hauteur de 450 000 € HT, la CCCE 378 000 € HT la CCI de Saint-Malo à hauteur de 53 000 € HT  et la Ville de Dinard pour seulement 378 000 € HT.

Non madame, vous qui dites connaître tous les dossiers, en réalité vous ne connaissez rien. Vos propos servent uniquement à nuire à l'ancienne municipalité.

Vous n'êtes pas les deux seules, une dizaine de femmes et d'hommes s'adonnent à ces écrits pervers. Certains followers ne s'exprimant que par onomatopées et émoticônes, tant leur analyses et vocabulaire semblent limités.

Les documents administratifs et procès verbaux des délibérations municipales sont consultables. Mais cela demande des efforts.


 Lire le billet Dinard.xyz suivant

 


haut de page