Menu

lundi 25 juin 2018

<< Sauveurs de Dinard >>, à vos plumes

Le Collectif de Dinardais désenchantés nous écrit

Les " Sauveurs de Dinard " seraient-ils aux abonnés absents?

 Il faudra prévoir, dans le futur boulevard Féart, une piste dédiée aux fauteuils roulants et déambulateurs à roulettes car le 4ème âge ne pourra plus aller au cinéma du centre ville ; à moins de faire un système de navettes (dont les horaires correspondront à ceux des séances de cinéma).

Un détour par la nouvelle mairie aménagée dans le manoir de Port-Breton, le Versailles dinardais (*), pourrait être proposé.

(*)    En 1920, Madame Meyer Sassoon, aristocrate britannique née aux Indes, décide de construire une demeure à Dinard, en bord de mer. Elle confie les travaux du manoir à un jeune architecte dinardais, René Aillerie, et ceux du parc à un paysagiste réputé, Monsieur Neveu.
A cette époque, la propriété s’étendait sur 23 hectares, les pelouses descendaient jusqu’à la mer. Port-Breton sera surnommé le « Versailles dinardais ».

Où êtes-vous ?

Protestataires, rebelles, ulcérés, choqués, aboyeurs, brailleurs, contestataires, insurgés, rouspéteurs, râleurs : où êtes-vous ?

Qu'attendez-vous ?

Qu'attendez-vous pour reprendre vos plumes, vos stylos ou vos mauvaises langues pour :

 Vociférer, vitupérer, critiquer, fustiger, blâmer, pester, objecter, réclamer, tenir tête, contredire (sur votre réseau Asocial) la décision ci-dessous et répandre votre venin contre l'annonce faite dans Ouest France.

Vous étiez plus agressifs en juillet/août 2014 pour le maintien du Cinéma à Dinard ; une pétition de 5 300 signatures obtenues, dont quelques-unes de touristes de Moscou. (Authentique), sous la 1/2 mandature de madame Martine Craveia-Schütz.

Annonce lue dans Ouest-France

La Commission départementale d’aménagement cinématographique (CDAC) s’est prononcée, ce mercredi, en faveur de la réalisation des projets de complexes cinématographiques de Saint-Malo et La Richardais. Les créations, extensions et réouvertures de cinémas nécessitent au préalable l’obtention d’une autorisation administrative délivrée par la CDAC. Ils ont tous les deux obtenus une quasi-unanimité. La Commission départementale d’aménagement cinématographique (CDAC) a donné son feu vert pour les deux projets de multiplexes de part et d'autre de la Rance.

Le complexe cinématographique sera construit à La Richardais

A La Richardais, en périphérie de Dinard, les propriétaires d’Émeraude Cinémas, structure qui gère les salles de Dinard, Dinan et Châteaubriant, ont acquis un terrain près du bowling. Ils construiront un complexe cinématographique de sept salles. L’emblématique cinéma de Dinard ne fermera pas pour autant. Il devrait devenir un cinéma art et essai, toujours géré par l’Émeraude Cinéma. 

Dinard est apaisée ...

... pour l'instant.


haut de page