Menu

mercredi 17 mai 2017

Tout va bien à présent ...

... même si ça va mal.

Depuis avril 2017, on nous rebat les oreilles : tout va bien à Dinard, la ville est apaisée.

En réalité, Martine Craveia-Schütz, alors maire de la ville, et son équipe (2014-2017) ont été la cible permanente de certains élus d'aujourd'hui, épaulés par des agitateurs surexcités. A la moindre anomalie, si minime était-elle, provoquée ou non par la municipalité, aussitôt l'acharnement commençait. Un exemple (au hasard) :

Jeux pour enfants du Clos Mottay été 2016

Cliquer sur le lien Clos Mottay

Lu sur facebook à l'époque des faits

Les espaces de jeux seront enlevés par la Mairie avant le 30 septembre. (lire le courrier que nous venons de recevoir hier).

Une nouvelle frasque de Mme le Maire Martine Craveia-Schütz ? Voilà un quartier qui se voit supprimer les espaces de jeux pour les enfants ? D'autre quartiers seront-ils concernés et pourquoi ? Une rue sera t-elle ouverte à la place ?

La vérité sur ces jeux

Le lundi 25 juillet 2016, le Conseil Municipal a voté à l’unanimité le projet n° 5 relatif au protocole d’accord entre la Commune de Dinard et Émeraude Habitation.
Il s’agissait d’en finir avec les incohérences foncières parcellaires en régularisant le foncier par des échanges ou rétrocessions de terrain.
En effet la ville de Dinard avait, il y a de nombreuses années, installé des jeux pour enfants sur les terrains d’Émeraude Habitation, notamment au Clos Mottay et tondait leurs pelouses gratuitement.
Émeraude Habitation n’a pas voulu reprendre ces installations car leurs contrôles annuels obligatoires sont onéreux ; en outre la responsabilité pénale incombe au propriétaire des installations, si un manquement aux diverses réglementations est constaté en cas d’accident.
La ville de Dinard ne pouvait pas faire entretenir des jeux installés sur un terrain ne lui appartenant pas.

Jeux pour enfants au Parc de Port Breton, été 2017

Jeux indisponibles au Parc de Port-Breton, face à la plage du Prieuré, fréquentée par un grand nombre d'enfants, en juillet, août, septembre ....

Pas un mot contre la Mairie propriétaire de ces jeux.


Deux poids, deux mesures



haut de page