Menu

mercredi 26 juillet 2017

A l'eau ou Allo ...

... plage de l'Écluse, à Dinard, il faut choisir !

Billet d'humeur envoyé par une Dinardaise, suite à un étonnant article de la presse régionale concernant le Wifi

Quand on pense à l'ex-futur premier adjoint qui faisait, tranquillement, son premier pâté de sable sur la plage, les bambins actuels ne seront plus aussi gâtés et leurs petits cerveaux n'ont pas fini d'être perturbés par ces ondes contre lesquelles les spécialistes mettent en garde.

L'adjoint aux travaux, entend les critiques, mais les relativise. « Les ondes sur la plage ? Mais il y en a partout, tout autour ! Quant à ceux ne voulant pas utiliser le Wifi, qu'ils ne prennent pas leur portable ! » À Dinard, impossible de mettre tout le monde sur la même longueur... d'onde.

Pourquoi le Wifi sur les plages de Dinard ?

Mais pourquoi la mairie s'est-elle lancée dans cette surprenante aventure ?

Faire comme à la montagne

« C'est une demande reçue durant la campagne municipale, expliquent le premier adjoint et l'adjoint aux travaux, des jeunes nous ont réclamé le Wifi, comme il y en a l'hiver à la montagne. »

YOUPI, DINARD étant déjà très vallonnée, on pourrait y mettre des canons à neige, des remonte-pentes.

TOUT EN UN (ALL IN ONE in English pour les Dinardais so british) !

Ce qui est extraordinaire, ce sont toutes les demandes, tous les désirs qui vont être satisfaits. CHIC, ce n'est plus le maire MAHÉ, c'est le Père Noël.


Une innovation qui est loin de faire l'unanimité.

Mais alors, la nouvelle joyeuse Équipe fait des mécontents ??? Ça alors, on n'en croit pas nos oreilles ou alors le Wifi, c'est fait pour capter 24/7, 12/12 mois la Bavette et ne pas perdre une miette de ses infos indispensables, sans lesquelles certains Dinardais ne peuvent plus vivre.

Pourtant, RADIO TAM TAM était suffisant car fondé sur :

L’alphabet morse ou code morse permettant de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues, qu’elles soient produites par des signes, une lumière, un son ou un geste.
Inventé en 1832 pour la télégraphie, ce codage de caractères assigne à chaque lettre, chiffre et signe de ponctuation, une combinaison unique de signaux intermittents. Le code morse est considéré comme le précurseur des communications numériques.

Ce courant alternatif permit à RADIO TAMTAM de faire entendre, de voir et d'amplifier les évènements selon son humeur ou les directives du parti :

- courant négatif : ancienne récente municipalité > tous des imbéciles et des incompétents
- courant positif : ancienne nouvelle municipalité > tous des travailleurs, des professionnels, des gens à l'écoute… de RADIO TAM TAM !!!

Bon, on aura bien compris, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais à certains plus qu'à d'autres ou moins qu'à d'autres (tout dépend du côté où on se trouve).

MAIS MAINTENANT, ON RELATIVISE LES CRITIQUES !!!!  Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre !!!!

Il fallait faire du dégagisme et les coups de balai ont été bien menés pour déloger celle qui avait été élue DÉMOCRATIQUEMENT avec 55,5 % des suffrages. Tandis que le nouveau maire n'a été élu qu'avec 54,3 %, (après une campagne de dénigrement inqualifiable), moins bien que Madame Martina CRAVEIA-SCHÜTZ, mais "quand ça veut pas, ça veut pas", même quand on a le droit avec soi.

C'était pas la peine, c'était pas la peine comme disait la Fille de Madame ANGOT


....................................................................   fin du billet d'humeur  ....................................................................

Ondes électromagnétiques, prudence

Les responsables de la santé publique, les scientifiques, demandent la plus grande prudence concernant les ondes électromagnétiques, notamment pour les enfants.

Le Wifi n'est pas plus rassurant.

Le totem ci-dessous est d'ailleurs très explicite : Pour votre sécurité, soyez vigilants !

Wifi gratuit & panneaux publicitaires



La vignette Wifi free a été apposée sur les totems installés par l'ancienne majorité


La société Publi Essor (Saint-Dizier, dans la Haute-Marne) procède à l'installation "gratuite", en contrepartie, des "sucettes" (panneaux publicitaires) seront installées le long des trottoirs de la Ville. Cette société touchera donc des recettes publicitaires.

Le deal est-il gagnant-gagnant ?

Wifi est gratuit sur les plages de juillet à octobre, mais les panneaux publicitaires seront scellés sur les trottoirs. La société touchera des recettes toute l'année. La ville a-t-elle un pourcentage ?




haut de page